Nouvelle concertation entre le ministre de l’intérieur et les agents de la Mairie centrale de Libreville

Libreville, 08 / 01 / 08 (GDAA) - Le ministre gabonais en charge de l’Intérieur, des Collectivités locales, de la Décentralisation , de la Sécurité et de l’Immigration, André Mba Obame, a présidé le 7 juillet dernier une importante réunion avec les agents de la Mairie centrale de Libreville.  Pour André Mba Obame, cette période transitoire de la gestion des collectivités locales, permettra au ministère de l’Intérieur de revoir à la baisse le nombre des adjoints maires. 

 

Cette nouvelle initiative du ministre de l’Intérieur, André Mba Obame visait surtout à désamorcer la grève générale illimitée lancée par les agents des municipalités du Gabon afin d’emmener les pouvoirs publics à trouver des solutions idoines au problème de paiement des arriérés des cotisations sociales auprès de la CNSS.

 

Durant cette concertation a qui s’est déroulée en présence du ministre délégué à l’Intérieur, Philippe Nzengue Mayila, du maire central de la commune de Libreville, Alexandre Ayo Barro, ainsi que des maires adjoints le ministre Mba Obame a annoncé la création d’un comité ad hoc qui sera composé des experts du ministère des Finances, des Affaires sociales ainsi que de l’Intérieur afin de résoudre de manière progressive les revendications des centrales syndicales.

 

 Selon le ministre, ledit comité sera mis en place dès le 12 janvier prochain date à laquelle s’achève de manière officielle le mandat des élus locaux pour gérer la mairie pendant la durée du mois de février à juin avant la proclamation des résultas des élections municipales qui auront lieu en avril prochain.

Pour André Mba Obame, cette période transitoire de la gestion des collectivités locales, permettra au ministère de l’Intérieur de revoir à la baisse le nombre des adjoints maires. Durant cette période transitoire un travail de fonds sera fait et il serait tout à fait risquer pour les agents municipaux de s’aventurer à faire grève car une révision du personnel est évidente.

Le ministre de l’Intérieur a soutenu son propos en prenant appui sur le discours du chef de l’Etat, Bongo Ondimba le 1er décembre 2007 dans lequel le chef de l’Etat a dit vouloir rompre l’impunité et l’époque des grands aires durant lesquelles le pays a traversé vents et marrés.

  Par Narcisse LEROY  
© Copyright Gabon D'abord Actualités

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×