La croisade de l'OGC à Makokou

Makokou, 04/ 06 / 08 (Gabon D’Abord Actualités)

Le président de l'Organisation gabonaise des Consommateurs, Ibrahim Tsendjiet Mboulou a demandé vendredi dernier aux commerçants de Makokou (Nord-est), d'arrêter l'augmentation injustifiée des prix des marchandises.

Intervenant dans le cadre d'une mission de sensibilisation et d'information sur l'effectivité de la mesure gouvernementale prise en conseil des ministres du 24 avril dernier sur la réglementation fiscale, le président de l'Organisation gabonaise des consommateurs Ibrahim Tsendjiet a remis aux intéressés un document contenant des informations sur différentes administrations habilitées à procéder aux contrôles des prix.

''Les prix doivent au préalable être homologués par la direction générale de la concurrence et la consommation'', a expliqué M. Tsendjiet Mboulou avant d'inviter les populations qui trouvent dans la parafiscalité, un moyen d'enrichissement, à respecter la décision gouvernementale.

Le défenseur des droits et intérêts des consommateurs ont toutefois souhaité que les contrôles se fassent normalement pour prévenir les risques de dérapage de la part des commerçants, la répression étant envisagée.

Après Mékambo et Makokou, cette mission de vulgarisation s'est rendue à Ovan et Boué. L’étape de l’Ogooué Invindo est la suite d’une campagne de sensibilisation contre la basse du pouvoir d’achat dans les ménages gabonais lancée le 22 mai dernier à Libreville.

Pour ce faire cette campagne, l'OGC a établi aux commerçants un "guide" pour lutter contre la parafiscalité qu'elle considère comme l'une des causes de la vie chère au Gabon et de susciter la vigilance des consommateurs.

 Elle réclame en outre le respect des prix édictés, pour six mois, le 24 avril dernier par l'administration au lendemain d'une marche des ONG gabonaises pour protester contre la vie chère au Gabon.

Le gouvernement avait alors plafonné les marges nettes des importations des demi grossistes et des détaillants respectivement à 10 et 6%. Selon cette organisation, les prix des produits de consommation courante ont "tout de même" stagné. 

Créée en 2004, l 'OGC se veut être le défenseur des droits des consommateurs au Gabon.

 Par Céline MOSSAVOU
© Gabon D'Abord Actualités

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×