Développement intégré en milieu Pygmées

Libreville, 22 / 07 / 2008 (GDAA) - Un séminaire national d’appropriation du Projet de Développement Intégré en Milieu Pygmées s’est tenu récemment à Libreville. Placé sous le patronage du Ministère des Affaires Sociales, ces travaux ont connu la participation d’autres départements ministériels impliqués dans les domaines concernant le développement des peuples autochtones du Gabon.                                                                                         

Ce séminaire qui s’inscrivait dans le cadre de la deuxième phase du projet a intègré toutes les politiques sectorielles au profit de la communauté des peuples autochtones. C’est une question de solidarité nationale. Cette rencontre a donné l’occasion aux uns et aux autres de prendre en compte la nécessité d’intégrer dans les processus décisionnels et lors de l’exécution des programmes communautaires, le facteur pygmée.

Il faut rappeler que ce projet de développement intégré en milieu intégré est né à la suite de l’interpellation  faite à notre pays par les Nations Unies en 2005 après le constat selon lequel les pygmées étaient marginalisés au Gabon. L’idée selon laquelle ce peuple pourtant intelligent et cultivé ne demandait de la part des pouvoirs publics que de l’assistance est fausse. C’est mal connaître ce peuple qui regorge d’atouts indéniables pour un développement durable. Quoique le milieu de vie du pygmée semble être un cadre à la fois de lumière et d’ombre.  Il faut reconnaître que le peuple pygmée est à intégrer dans le processus de développement durable. Il faut faire bénéficier des services sociaux et tous les avantages liés aux droits que leur confère leur citoyenneté. 

Comme citoyens, l’obtention d’une pièce d’Etat civil d’un pygmée ne doit pas être perçue comme une faveur. Les enfants pygmées doivent dès lors bénéficier des mêmes avantages. Ainsi, l’intégration et la participation des pygmées doivent se traduire en une clause indispensable pour l’élaboration et l’application des politiques sectorielles gouvernementales. Cette participation sociale ne doit pas être réduite à la seule exécution des programmes d’œuvres communautaires, mais élargie aux processus décisionnels dans lesquels les pygmées doivent pouvoir exprimer leurs aspirations et leur volonté. Surtout en ce qui concerne l’environnement, la préservation du patrimoine, de l’identité culturelle et dans le développement durable.

BRISER LE SILENCE : Briser le silence sur la situation des populations pygmées et l’urgence de prendre en compte dans les priorités nationales, les questions qui affectent les enfants et les familles pygmées au Gabon. Tel est l’engagement pris par Youssouf Abdel Jelil, Représentant sous-régional de l’UNICEF au cours des travaux. Déjà dans la première phase, l’Unicef a eu à appuyer le projet sur les études menées sur 29 villages. Ces études ont permis de relever des résultats encourageants et significatifs. Il en ressort un enregistrement des naissances de 95% des enfants de 0 à 18 ans et la vaccination de 85% des enfants de moins de cinq ans. Toutefois. L’Unicef réitère son engagement pour accompagner le gouvernement dans  deuxième phase de ce  projet.

Les travaux ont été sanctionnés par l’adoption de certain nombre d’engagements. Ce qu’il faut également comprendre est que le pygmée n’est rien dans la modernité. Le sortir de son milieu ne résout pas forcément la problématique. C’est d’ailleurs ce que le représentant de l’ONG Minapiga qui œuvre depuis une dizaine d’années pour la cause des Pygmées  au Gabon. En tant que partenaire, le président de cette ONG s’est félicité de ce que le gouvernement s’est enfin approprié le projet. Reste que celui-ci traduise dans les faits de nombreuses résolutions prises chaque fois lors des rencontres de ce genre.

Par Alex Kounkala

© Gabon D'abord Actualités

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site