Gabon – France : Sept soldats français meurent dans un crash d’hélicoptère

Libreville, le 19/01/2009 (GDAA) – Un hélicoptère de l’armée Française s’est écrasé aux large des cotes gabonaise, précisément à Nionié (entre Libreville et Port-Gentil), le 17 janvier 2009 en soirée. Le bilan de cet accident fait état de sept morts, un disparu et deux rescapés.

 

Le Gabon a apporté un soutien logistique et sanitaire  dès le crash de cet appareil, selon Ali Bongo Ondimba, le ministre de la défense nationale.

 

Informé du drame, l’Elysée à dépêcher à Libreville son ministre de la défense, Hérvé Morin, s’enquérir de la situation sur place.

 

Arrivée à Libreville le 18 janvier, Hérvé Morin a été reçu en audience par le Président gabonais, Omar Bongo Ondimba, après s’être rendu à Nionié où a eu lieu le crash.

 

La rencontre avec le président gabonais a permis au ministre français d’adresser au Gabon la reconnaissance de la France pour la coopération de ses forces de défenses lors de ce drame.

 

Au sortir de cet audience, le ministre français de la défense à indiqué que sa visite intervenait dans un contexte de tristesse.

 

L’appareil qui s’est abattu est un hélicoptère de marque Cougar AS 532 de l’aviation légère de l’armée de terre (Atlat), il participait à un exercice avec l’armée soeur du Gabon et avait à son bord quatre membres d’équipage, et six commandos des forces spéciales, appartenant au 13ème régiment de Dragons parachutistes.

 

Par Baba KONE

© Gabon D’Abord Actualités.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site