Gouvernement de mission, encore les mêmes!

Libreville, 04/01/08-Gabon D'abord Actualités

Ce sont 42 Ministres qui président désormais aux destinées du Gabon en qualité de membres du Gouvernement. Installés avant hier dans leurs nouvelles fonctions par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Jean Eyéghé Ndong qui les avait nommés une semaine auparavant, cette nouvelle équipe est constituée en grande majorité des caciques, certains d'entre eux étant ministres depuis le début des années 90.

La décision du premier Ministre Jean Eyeghé Ndong d'avoir reconduit en majorité au sein du « gouvernement de mission » d'anciens ministres présents à ce stade de la scène politique nationale depuis le début des années 90 pour certains semble être en désaccord avec les attentes du Président de la République Omar Bongo Ondimba. Ce dernier avait à l'occasion de la célébration de ses 40 ans au pouvoir, tonné le 01 décembre dernier, fustigeant les précédents gouvernements, qualifiés de "rassemblements de roitelets" et rendus responsables des retards dans le développement du Gabon.

C'est donc contre toute attente alors que les Gabonais s'attendaient à un véritable remaniement ministériel que les mêmes personnes se verront admises une fois de plus même si l'on note tout de même les départs de deux poids lourds, l’ex vice Premier Ministre Ondo Methogo et l'ex ministre de la santé, Paulette Missambo, après 16 et 17 ans de services ininterrompus.

Dans  la rue plusieurs personnes estiment que l'actuelle équipe Gouvernementale devrait  comporter quelques nouveaux Ministres de l’équipe sortante qui avaient encore beaucoup de choses à prouver. Parmi les exemples cités: l'ex Ministre Délégué aux Affaires Étrangères, le Professeur Michel Mboutsou; L'ex  Ministre Délégué au Travaux Publiques, Ngoyo Moussavou; l’ex Ministre Délégué auprès du Ministre de la Communication, chargé des Postes et Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information, Rigobert Ikamboyat-Ndekat ; le cas de l'ex Ministre du Travail Mme Christiane Bitoughat...

 Au regard de ce qui précède l’on pourrait  être emmené à penser  que la jeunesse a été sacrifiée au détriment des anciens, ce qui remettrait en cause le credo d’Omar Bongo Ondimba : «  La Jeunesse est sacrée ».

Il serait plus judicieux de conserver les nouveaux Ministres de l'ancienne équipe auxquels on adjoindrait d'autres nouvelles têtes afin de maximiser le tonus de l'actuel Gouvernement dit « de mission ».

 

Par Ludovic Aubin NONO
© Copyright Gabon D'abord Actualités

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×