Spectre d’une grève à l’université Omar Bongo de Libreville

 Libreville, 16 / 01 / 2008 (GDAA) - Les étudiants de troisième cycle de l’université Omar Bongo de Libreville, menacent d’enter en grève depuis quelques temps. Ils s’insurgent contre un nouvel arrêté rectoral qui exige désormais aux étudiants voulant poursuivre les études de troisième cycle, de débourser des frais d’écolage qui varient entre 500.000 et 1.000.000 francs CFA que l’on soit boursier ou non, et selon le type de formation (Master recherche ou professionnel). 

 Au départ de l’ouverture des troisièmes cycles à l’université Omar Bongo de Libreville les formations étaient gratuites. Mais l’arrêté rectoral du 8 août 2007 n’a été rendu public seulement le 12 décembre 2007 lors du démarrage des inscriptions des étudiants de troisième cycle.

 L’arrêté en question fixe les nouvelles modalités de paiement des frais d’écolage  pour les étudiants des différentes formations. Selon les étudiants les frais d’écolages oscillent la barre d’un million de FCFA payable obligatoirement que l’on soit étudiant boursier ou non. 

 « Si les besoins réels des universités ne sont pas pris en compte par le budget de l’Etat, à qui incombe cette responsabilité : à l’administration universitaire ou à l’étudiant ? », s’interrogent-les étudiants.

 Par conséquent, alors qu’on s’achemine vers la fin du premier semestre, en dehors du DESS tourisme, toutes les autres formations de troisième cycles n’ont pas encore commencé les cours.

 Pour manifester leur mécontentement et mieux comprendre cette nouvelle disposition, ces étudiants ont tour à tour rencontré, le Secrétaire Général de l’UOB, à deux reprises, puis le Conseiller du Directeur Général des bourses et stages.

 A ce problème des frais d’écolage il faut ajouter celui du restaurant universitaire qui est toujours fermé et les bourses du quatrième trimestre 2007 qui n’ont pas encore été payées jusqu’à ce jour.

 Les étudiants entendent durcir le ton dans les jours à venir si toutefois des solutions ne sont pas trouvées à leurs revendications.

 Par Narcisse LEROY
© Copyright Gabon D'abord Actualités

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×