Michel Menga poursuit sa tournée d'inspection

Libreville, 16/ 05 / 2008 (GDAA) - En visite d'inspection dans les différents chantiers de l'Education nationale le ministre de l'Education nationale chargé de l'Instruction civique Michel Menga M'essone a visité le 14 mai dernier les chantiers de Montallier et Bikélé.

C'est dans l'urgence de voir arriver à terme les chantiers de son département ministériel que le Ministre de l'Education Nationale chargé de l'Instruction civique Michel Menga M'essone a visité le reste des chantiers des lycées en construction à Libreville afin de résoudre le problème d'insuffisance des structures d'accueil.

Après le lycée Diba Diba, le lycée Ba Omar, le lycée d'Akébé OPT le 9 mai Michel MengaM'essone a visité le 14 mai dernier les lycées de Montallier à Nzeng Ayong où se poursuivent les travaux de finition mais également le futur lycée de Bikélé sur la nationale 1 où se poursuivent dans le même temps les travaux d'extension de l'école de primaire.

Satisfait de l'avancement des travaux Michel Menga M'essone a déclaré "nous avons une mission qui nous a été assignée celle de construire trois cent salles de classes pour la rentrée 2008 2009. Des travaux ont été entrepris et la visite de ce jour a pour but de vérifier l'avancement des travaux nous espérons que début septembre nous aurons nos trois cent salles de classes".

S'agissant de la situation géographique de ces établissements sensés accueillir dès la prochaine rentrée des classes leurs futurs élèves le Ministre de l'Education a précisé que des propositions ont faite par son département ministériel pour y construire en leur sein des internats afin de faciliter les déplacements des apprenants.

En outre "vous savez que des internats ont été construits à travers tout le pays malheureusement ceux-ci sont fermés à ce jour et nous pensons qu'il y a un problème. Nous avons présenté ce dossier au gouvernement  et comme je vous l'ais dit le gouvernement examine ce dossier afin que nous voyons quelle décision prendre à partir de ce moment toutefois vous savez que nous ne pouvons pas en ouvrir partout. Nous avons ouvert des hypothèses qui ont été présentées et la décision va être prise au moment venu" a déclaré Michel Menga M'essone.

Par Baba KONE
© Gabon D'Abord Actualités

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site