Grève des instituteurs de la promotion 2007

Gabon : Mouvement d’humeur à l’Université Omar Bongo

Libreville, 19/ 05 / 2008 (GDAA) - Du fait du retard pris par les autorités de tutelle dans la mise en œuvre de leurs affectations les enseignants sortis en 2007 des Ecoles Nationales des Instituteurs ont barricadé le 15 mai dernier devant les locaux du ministère de l'Education nationale.

Les instituteurs sortis en 2007 des principales écoles de formation de Libreville et d'Owendo sont montés au créneau le 15 mai dernier pour dénoncer le retard pris par le ministère de l'Education Nationale dans la mise en œuvre des affectations des autres.

Selon Ruffin Ndoutoume Mba porte parole des enseignants "nous avons fini notre formation le 21 décembre 2007 et jusqu'à ce jour nous ne sommes pas toujours affectés hors nous savons que si nous devons être affectés en fin août ou en septembre il y aura un problème d'abandon parce qu'il y a plus de faciliter d'intégration dans les zones rurales et que le problème de l'abandon est beaucoup lié aux difficultés financières des uns et des autres".

En outre "si nous prenons nos affectations et prises de service dans les jours qui suivent on peut espérer qu'à la prochaine rentrée scolaire nous n'aurons pas des problèmes d'argent c'est-à-dire banc sur solde qui favorisera l'intégration rapide des uns et des autres" a ajouté le porte parole des instituteurs.

Malgré les démarches auprès de la tutelle qui se sont avérées infructueuses, ces instituteurs gardent espoir après avoir reçu les assurances de leur responsable hiérarchique notamment du chargé d'étude du ministre délégué Solange Mabignat monsieur Mba qui leur aura informé de la mise en place d'une commission pour traiter de cette affaire.

A ce sujet, a précisé Ruffin Ndoutoume Mba "nous avons suivi la voix administrative légale. Nous étions ici la semaine dernière rencontré le ministre délégué chargé de l'enseignement primaire nous avons initié une audience parce que nous voulions posé de façon responsable ce problème et jusqu'à ce jour nous n'avons pas été appelés nous n'avons pas eu une suite et c'est pour ça que nous sommes arrivés ce matin. Nous avons été reçu par le chargé d'étude de madame le ministre délégué chargé de l'enseignement primaire monsieur Mba qui nous a dit que la commission s'était réunie mardi après vérification chez le directeur du premier degré où nous avons eu la certitude".

L'affichage de ces affectations est attendue dans les jours à venir, elles devront préalablement être authentifiées par le ministre de l'Education nationale Michel Menga M'essone.

 Par Céline MOSSAVOU
© Gabon D'Abord Actualités

Commentaires (1)

1. MBENGA 31/05/2008

Pourquoi former des enseignants avec peu de lisibilité sur leur emploi?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site