AFIDES-GABON démarre ses activités pour l'année 2008

Libreville, 08 / 02 /2008 (GDAA) - Le secrétaire général de l’Association Francophone Internationale des Directeurs d’Etablissements Scolaires pour la section Gabon (AFIDES-GABON) à Mouila, M Hyanice Bigouagou-Diloussa, a présidé le 6 février dernier une réunion à caractère pédagogique à l’endroit des gestionnaires de l’éducation, en vue de relancer les activités de l’association pour la saison 2007-2008.


 M Bigouagou-Diloussa, également directeur du collège privé catholique saint Gabriel, reconnu d’utilité publique, a entretenu les responsables et personnels des établissements scolaires sur l’AFIDES en s’appuyant sur un ordre du jour porté essentiellement sur la présentation de l’association et le compte-rendu de la 13ème Biennale tenue du 3 au 6 novembre 2007 à Sousse (Tunisie). Elle se tient tous les deux ans dans un pays francophone membre.

L’AFIDES est une association professionnelle et non un syndicat, créée en 1983 à Montréal au Canada, dans le cadre d’un congrès de la Fédération québécoise des directeurs d’écoles (FQDE), a-t-il indiqué. Son but est de ’’promouvoir les échanges entre les directeurs francophones d’établissements scolaires, notamment sur les intérêts professionnels’’, qui à leur tour, visent le perfectionnement et le développement des systèmes scolaires, ainsi que la création des liens d’amitié entre les peuples.

Pour atteindre ses buts, a expliqué M Bigouagou-Diloussa, l’AFIDES se propose d’élaborer un programme d’action pour valoriser davantage la fonction de directeur d’établissement scolaire [incomprise encore dans le système éducatif gabonais, ndlr], d’encourager les membres à favoriser le développement de la profession dans le milieu (à travers des colloques séminaires, conférences, etc.), d’offrir aux membres une publication professionnelle.

 Ainsi, il a donné des explications possibles au fonctionnement de cette Organisation non gouvernementale, qui contribue à l’organisation, avec la Conférence des ministres de l’Education ayant le français en partage (Confémen) et l’Agence intergouvernementale de la Francophonie , des Assises francophones de la gestion scolaire sur les thèmes : « bonne gouvernance, décentralisation, mobilisation des ressources, professionnalisation de la gestion scolaire et gestion des manuels scolaires ».

 Le Gabon étant membre de ce réseau international, il est utile que les cellules soient viables, a dit le secrétaire général, précisant qu’il s’agit ici des chefs d’établissements scolaires de tous les niveaux (primaire, secondaire, collège et lycées,…), de tous les réseaux (privé et public) et de leurs collaborateurs.

Ensuite, il a fait le compte-rendu de la 13ème Biennale de Sousse en Tunisie. Selon lui, ce qui avait retenu les gabonais à cette rencontre qui regroupait des ressortissants d’Asie, d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, ce sont les réalités vécues par les autres pays, les enjeux et les perspectives. Il y a certes des difficultés financières pour appliquer les modules que souhaite l’AFIDES, mais le véritable problème est surtout la volonté politique.

 Au-delà de cet aspect, il a indiqué qu’il est impératif pour le Gabon de pouvoir former, désormais, des chefs d’établissements dans le cadre pédagogique, ceux qui sont capables de gérer les conflits dans les établissements, leur inculquer la notion de leadership : se faire connaître, connaître les élèves, enseignants, parents d’élèves ( ), afin de devenir un guide. La prochaine réunion à programmer concernera, entre autres, la mise en place d’un bureau communal. 

 Par Narcisse Leroy 
© Copyright Gabon D'abord Actualités

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site