Société : Les femmes et filles mères de Makokou s'unissent contre les grossesses non désirées

Gabon : Mouvement d’humeur à l’Université Omar Bongo

Libreville, 19/ 05 / 08 (Gabon D’Abord Actualités)

Lutter contre les grossesses non désirées c'est le but de la campagne de sensibilisation des jeunes lancée le 17 mai dernier au collège évangélique Essia Somore de Makokou par l'association des femmes et filles mères de Makokou (AFFM).

Bien que installer depuis deux mois seulement les membres de l'association des femmes et filles mères de Makokou (AFFM) qui entendent jouer un grand rôle dans la lutte contre les fléaux qui minent la jeunesse ont lancé le 17 mai dernier au collège Essia Somore de Makokou une vaste campagne de sensibilisation contre les grossesses non désirées.

Il s'est agit de sensibiliser les filles scolarisées en activités sexuelles, sur les moyens de contraception et les comportements sexuels à adopter afin de lutter contre les grossesses non désirées à l'origine du taux élevé de l'abandon scolaire chez les jeunes filles scolarisées à Makokou.

Selon monsieur Boussamba principal du collège, "ces actions devaient être multipliées et non des actions périodiques parce que il est souhaitable que chaque trimestre des campagnes comme celle là ait lieu dans chaque établissement pour sensibiliser les élèves. Parce que dans mon établissement de nombreuses filles sont enceintes. Et cela prouve que ces filles ont des rapports sexuels non protégés balayant du revers de la main l'existence du Vih/Sida et pour ça nous souhaitons que la sensibilisation soit forte, soutenue et à tout moment".

La visite des salles a permis aux responsables de l'AFFM de mieux sensibiliser leur cible, de distribuer des préservatifs aux jeunes filles et garçons mais aussi d'exhorter ces derniers à faire preuve de responsabilité et à mesurer les conséquences de leurs actes.

Selon la présidente de l'association des femmes et filles mères de Makokou "nous sommes venus dans votre collège pour vous sensibilisez sur la pandémie du Sida et les grossesses précoces. Pour cela nous avons jugé utile de faire le porte à porte dans votre établissement afin de mieux passer le message et de vous dire lorsque l'on fait des études nous avons des choix à faire mais le seul que je vous recommande c'est de faire vos études correctement".

"Sachant que vous demandez de renoncer à vos petits copains est une peine perdue, nous avons décidé de vous distribuez des préservatifs parce que si vous tombez enceinte vous allez perturber vos études pour une année. A vous les filles je vous demande d'exiger les préservatifs à vos copains parce que nous savons de quoi sont capables les hommes " a ajouté le présidente de l'AFFM.

Cette campagne la première du genre initiée par la société civile dans les établissements secondaires de Makokou est louable pour la ville et le pays engagés pleinement dans la lutte contre la pandémie du Sida.

Par Narcisse LEROY
© Gabon D'Abord Actualités

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×