Oyem/Société: Fin du bras de fer entre les commerçants de Ngouema et les autorités du gouvernorat d'Oyem

Oyem, 14/ 05 / 08 (Gabon D’Abord Actualités)

C'est suite à un bras de fer avec les commerçantes des marchés municipaux d'Oyem et de Ngouema dénonçant la cherté des étales que le gouverneur de la province du Woleu Ntem Jean Gustave Méviane M'obiang a réuni le 13 mai dernier à Oyem les membres de son cabinet et ceux de la délégation spéciale.

C'est dans le but d'aplanir les divergences nées à propos de la cherté des étales dans les marchés municipaux d'Oyem et de Ngouema que le gouverneur de la province du Woleu Ntem Jean Gustave Méviane M'obiang a réuni le 13 mai dernier à Oyem les commerçantes, les membres de son cabinet ainsi les responsables de la délégation spéciale d'Oyem.

Cette séance de travail présidée personnellement par le gouverneur d'Oyem a permis aux différentes parties de faire le point sur les modalités de location des étales dans les marchés. Dans son propos le gouverneur d'Oyem a exigé aux commerçantes de signer des contrats de bail avec la municipalité de la commune afin de payer une partie du montant de location exigé.

Jean Gustave Méviane M'obiang a déclaré "vous allez signer un contrat de bail de deux ans avec la municipalité. Ce contrat vous permettra de payer une partie de ce que vous devez payer exemple si ça coûte mille francs vous devez investir pour cinq cent mille francs durant deux ans cela vous permettra de donner cinq mille francs par mois ça vous fait exactement cent vingt mille francs en deux ans et trois quatre vingt mille francs restant vous les garder pour vous parce que vous avez investi car les maisons que nous louons simplement n'ont pas le même prix que celles sous bail".

Jean Gustave Méviane M'obiang a saisi cette occasion pour dénoncer le mauvais comportement de certains commerçants qui ne s'acquittent pas toujours des taxes municipales dont le but est de participer à l'assainissement des marchés, d'assurer la sécurité des commerçants et de leurs biens.

Les commerçantes ont été exhortées à débuter les travaux de construction des boxes qui leurs permettront d'exercer pleinement et en toute garantie leur activité afin que celles-ci évaluent personnellement leur investissement.

"C'est pourquoi nous vous avons donné ces espaces non pas pour les garder parce qu'il y a une forte demande. Nous avons même appris que certains d'entre vous ont vendu ces espaces à des sujets d'origine malienne en échange de quatre à cinq mille francs CFA alors que la mairie ne vous a rien exigé en vous cédant ces espaces" a conclu le gouverneur de la province du Woleu Ntem.

Au terme de cette réunion ces opérateurs économiques ont exprimé leur satisfaction eu égard aux explications et aux orientations données par le gouverneur de la province du Woleu Ntem stipulant toutefois que les prix mentionnés dans les contrats de bail présentés par l'autorité administrative de la province étaient à la porté de chaque opérateur économique désormais face à son destin.

Par Stéphane ABOGHE
© Gabon D'Abord Actualités

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×