Les habitants du quartier Akébe plaine boudent le nom attribué à leur nouveau marché

  (Gabon d'abord 10/05/2007)

  Les populations du quartier Akébé Plaine boudent le nom Julien MPOUHO EPIGAT attribué à leur nouveau marché le 5 Mai dernier lors de son inauguration par le premier ministre Jean Eyeghé Ndong et le Maire sortant de Libreville André Dieu Donné Berre qu' accompagnait une forte délégation selon certaines sources. La  même source indiquent que les raisons de ce mécontentement serraient dû au fait que  de son vivant  l'ancien ministre de la Défense nationale, de la Sécurité publique, chargé des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, décédé l'année dernière n'aurait jamais vécu dans ce quartier et qu'il n'aurait pas  aussi  investi pour le développement de ce dernier à l'exemple de l'actuel ministre de la fonction publique Jean Boniface Assélé. Toujours selon la même source, tout le monde s'accorderait à ce que le nouveau marché ait eu pour nom celui d'un notable ou d'une personne ayant participé à  l'épanouissement d'Akébé plaine.

 

  Par ailleurs les commerçantes de ce marché qui demeurent toujours à l'extérieur depuis son inauguration à cause du fait que la mairie attendrait de clôturer  les listes des occupants leur ont lancées un appel notamment au maire de Libreville afin de revoir les prix des boxes qui selon elles seraient conditionnés par une caution allant de 600 000Fcfa l'unité et par an sans oublier les frais mensuels dont elle ont refusées de dire le montant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site