COMMUNIQUE DE PRESSE ORGANISATION GABONAISE DE CONSOMMATEURS (OGC)

               Ayant été interpellée par de nombreux consommateurs et adhérents de Port Gentil et suite au communiqué de la SEEG paru dans le quotidien l’Union du 24 Septembre 2007 en page 16 avec comme titre ‘’Fourniture de l’électricité à Port gentil : Retour à la normale’’, dans lequel la SEEG présente ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés et la remercie pour sa compréhension. L’OGC qui a un statut de défenseur de droits et intérêts des consommateurs et des usagers en République gabonaise, juge nécessaire de réagir tout de suite comme elle l’a fait au moment de l’interpellation par les populations de Port gentil sur la situation dans la nuit de vendredi à samedi autour de 21heures où nous avions fait pression sur la SEEG et la société Total Gabon.

 

 

         

A cet effet nous commençons tout d’abord par dire nos remerciements à la SEEG pour sa prompte réaction qui a rendu possible le rétablissement rapide de la fourniture du courant électrique à la ville de Port Gentil.

 

 

        

Cependant, nous tenons à rappeler que dans une situation contractuelle, il est inadmissible de nous contenter à chaque fois de simples excuses de la part des l’opérateurs économiques quel qu’il soit, d’autant plus que dans une autre mesure, lorsque le client se retrouve dans une incapacité momentanée d’assurer sa part de contrat, à savoir le paiement régulier de sa facture ; présenter des excuses à l’opérateur n’empêcherait pas la suspension de façon unilatérale de sa fourniture de l’électricité ou de l’eau. Par conséquent, à leur niveau, tout opérateur ou pourvoyeur des services ou des biens dans un cadre contractuel devra dorénavant en plus des excuses assumer les réparations des préjudices subits par sa clientèle, c'est-à-dire le dédommagement.

 

 

 

 

Nous en appelons donc à la bonne compréhension de tous ceux qui sont concernés, pour une meilleure prise en compte des droits et des intérêts des consommateurs et des usagers en République Gabonaise.

 

 

 

 

L’OGC à travers ce message combat l’attitude des opérateurs économiques en activités chez nous qui ont intégré la fâcheuse habitude qui consiste uniquement à présenter les simples excuses aux clients, consommateurs et usagers occultant totalement l’aspect  non moins important du dédommagement rapide des préjudice qu’il font subir aux consommateurs. Pour l’OGC, nous sommes dans une situation d’atteinte grave à un droit fondamental des consommateurs à savoir : le droit à la réparation des torts contenus dans les principes directeurs pour la protection des droits des consommateurs (PDPC) tirés de la résolution 39/248 de l’Assemblée Générale du Conseil Economique et Social de l’ONU de 1985.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site