Rencontre entre le Président du CNC et les responsables des journaux privés gabonais

Libreville, 16/01/2008 (GDAA) - Réuni le 15 janvier dernier le Président du Conseil national de la Communication (CNC), François Engonga Owono, a interpellé les responsables des associations et des éditeurs des journaux privés face aux nombreuses dérives enregistrées dans le traitement de l’information. 

 

Dès l’entame de la rencontre le président du CNC, François Engongah Owono a invité les responsables de l'association des professionnels de la Presse écrite libre (APPEL), de Gabon presse édition (GPE), de l’association des professionnels de la presse écrite du Gabon, et du syndicat des Professionnels de la presse écrite du Gabon, à prendre les mesures appropriéespar rapport à la légèreté dans laquelle plonge certaines rédactions dans le traitement de l’information. 

 

  Selon monsieur Engonga Owono plusieurs articles parus dans différents journaux ces derniers mois ont des fautes énormes et dénigrent l’« image », de la presse à l’échelle nationale.

 Le Président du CNC a estimé que pour relever le niveau d’écriture et de la qualité des contenus dans la plupart des journaux privés les rédacteurs doivent s’entourer d’au moins un journaliste professionnel au sein de leurs rédactions respectives afin de résoudre le problème de qualité et de contenu.

En outre monsieur Engonga Owono a souhaité que chaque rédaction, s’auto régule, en respectant la déontologie et l’éthique professionnelle qui sont des règles propres au métier du journalisme. 

  Le président du CNC qui a reconnu les difficultés que connaît la plupart des journaux privés à cause du peu de moyens qu’ils disposent, il a souligné la nécessité pour eux de se constituer en groupe de presse « afin d’unir leurs moyens », s'ils ne peuvent pas s'organiser en entreprises de presse.

 Enfin monsieur Engonga Owono entend avec l’institution qu’il a la charge participer au développement des métiers de la communication et venir en aide à la presse écrite privée en organisant des séances de formations des communicateurs comme l’a souhaité le président de la république Omar Bongo Ondimba.

  Par Baba KONE  
© Copyright Gabon D'abord Actualités

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. MOUSSAVOU 29/01/2008

Qu'est ce qu'on reproche exactement à L'APPEL?Quelles sont ces fautes énormes et dénigrantes?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site